B&W Prints - Hasselblad SWC

Hasselblad_swc-tn.jpgPictures taken with this camera

Ilford FP4+, D76D (home made dev.) 1+1, 12' @ 20°C

Receipt:

Genol 2gr / Hydroquinone 5gr / Sulfite de soude 100gr / Borax 8gr / Acide borique 8gr

1, 2 & 3:  - Ancienne ligne 38

Hasselblad-swc-137.jpg

Hasselblad-swc-138.jpg

Hasselblad-swc-134.jpg

 

 

Commentaires

  • Là encore les gris me plaisent
    JP

  • De superbes cadrages! bisoussssssssssss

  • Chers Frans et Yvette,

    La voie est libre pour l'écriture, l'analyse et la reflexion.
    Vers 1929, la SNCB restructure toute la numérotation de ses lignes, c'est du moins c'est ce que
    j'ai lu dans la revue "le rail".
    La ligne 38, reliait Chênée à Plombières , qui s'appelait "bleyberg" ,avant la première guerre mondiale.
    Inaugurée en plusieurs étapes, on lui adjoint un raccordement entre Hombourg et Montzen.

    Rentabilité, entretien, coût de la main d'oeuvre, ont fait que certains tracés passent par la trappe, ou tombent
    dans les oubliettes.
    Restent les collectionneurs, les nostalgiques pour faire revivre ces voies oubliées. Tel l'est ou le sera la gare
    de Hombourg. Y trouverons nous un musée du wagon, pour y installer le matériel rouillant sur ces voies.
    Ces photos montrent que cette ligne fut à voie unique, à l'exception d'un tronçon porté à double voie. De même
    cette voie n'a jamais été electrifiée.

    Pendant que l'on regarde ces belles photos,on ne sait que penser au temps de notre passé, réfléchir à
    l'esthétique de la locomotive à vapeur et de sa succession de wagons, et se dire à quel point on ne peut plus faire
    de raprochement avec nos TGV actuels.

    Il en est de même pour les wagons, ce compartiment que l'on pourrait qualifier de "petit salon" avec ses banquettes
    en bois, ou des gens d'horizons différents consacrent le temps du trajet à une partie de jeux de cartes, tandis que
    maintenant vous voyez ces voyageurs assis deux par deux, s'ignorant dans le plus grand silence, les yeux posés
    sur leur "tablette ou ordi".

    Belles banquettes qui faisaient mal aux fesses, surmontées de filets à bagages que je n'oublie pas. Et cette
    vitre coulissante que l'on baissait et remontait pour laisser filer la fumée dans ces wagons pour fumeurs.
    C'était le temps de l'aventure tel que le chantait à l'époque Franćoise Hardy.

    La sueur a coulé sur le front de beaucoup d'hommes pour faire passer la voie à cet endroit et beaucoup de briques
    ont été amenées pour soutenir les terres du talus. Quel beau patrimoine à protéger et à remettre en valeur.
    Ces photos expriment toute l'émotion que tu as ressentie sur place et j'ai le sentiment que tu réfléchissais au tableau
    peint par Alfred Sisley qui s'intitule, " le talus de chemin de fer",
    Beaucoup de délicatesse, une belle palette de gris sous ce soleil d'hiver.

    Belle journée

  • het ziet er een beetje prehistorie uit, niet ? daarom spreekt het nog meer aan.
    ook voor u een geweldige zondag!
    anni

  • Bonjour Frans, j'aime ces anciennes lignes de chemin de fer qui sont aussi des musées vivants... bonne fin de WE.

  • La luminosité de ces photos est extraordinaire

  • dat lijkt me niet voor de TGV Frans

    prettige zondagavond

  • Bonsoir Frans. Superbes photos monochromes avec de magnifiques contrastes et un éclairage parfaitement bien calculé. Les détails sont de toute beauté. Je vais te souhaiter de passer une très bonne soirée. Amicalement Antoine.

  • Bon début de semaine

  • J'adore la deuxième... Bravo et bonne journée

Les commentaires sont fermés.