• La réflexion du mois : New = Better ???

    Vous l'aurez remarqué: les étiquettes "new" pullulent dans les rayons des grandes surfaces et dans les dépliants des grandes marques.

    Elles nous promettent des produits plus performants à grand renfort de publicité, utilisant des superlatifs en veux tu en voilà!

    Seulement voilà... en tant que ex-marketing man je ne peux m'empêcher d'apporter mon petit grain de mauvaise volonté dans cette symphonie louant un monde merveilleux Langue tirée

    Quelques exemples?

    •  La lessive qui lave encore plus blanc: à croire que jusqu'à présent on nous a toujours vendu des produits de m... avec lesquels on n'arrivait jamais à avoir du linge propre... Surpris
    • Une nouvelle imprimante encore plus performante mais à l'obsolescence programmée comme la vôtre qui vient de rendre l'âme juste après que vous ayez reconstitué une réserve pour les 9 cartouches d'encre différentes dont elle avait besoin Criant Et bien sûr, la nouvelle utilise des encres "new" encore plus brillantes mais... incompatibles avec le modèle précédent. Bonjour le gaspillage!
    • La dernière en date: un produit anodin auquel on ne prête guère attention en l'achetant, je veux parler d'un flacon de sel de celeri (marque générique d'une grande chaîne). Tiens... l'emballage a change? New bien sûr. Et en effet: en regardant de près l'étiquetage on découvre bien toutes les différences entre l'ancien et le nouveau "packaging"!
    1. Le grammage passe de 65 à 57 gr., soit - 12,3% (le prix est inchangé...)
    2. Les ingrédients de l'ancien: Sel 70%, Céleri 27,5%, Persil (non quantifié =2,5%?)
    3. Les ingrédients du nouveau: Sel 49,5%, Céleri 29,7%, Persil, Chapelure (non quantifié) composée de farine de blé, sel, carbonate d'ammonium, maltodextrine...

    Je suis donc dubitatif quant à la supériorité qualitative de ce produit "new" qu'on nous impose... en tout cas voilà encore des additifs inutiles qui sont autant de sources potentielles d'engendrer des tas d'intolérances ou d'allergies chez le consommateur (lisez pigeon en termes marketing) Pied de nez